Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Spa-Classic 2022, dates confirmées !

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Capture allumage.PNG 
Affichages :	78 
Taille :		71,5 Ko 
ID : 			304000Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		Capture allumage 3D.PNG 
Affichages :	77 
Taille :		48,6 Ko 
ID : 			304001 Pour ceux que ça intéresse, voilà ma cartographie que j'utilise depuis pas mal de temps, assez conservatrice ( aucun cliquetis ) ,assez adaptée à ce type de moteur. J'ai essayé avec powerdyn des avances supérieures et inférieures et le résultat est conforme à celle là.
    pour rappel , le principe des avances :
    plus de charge = moins d'avance ( brule plus vite )
    plus de régime = plus d'avance ( moins de temps par cycle )
    moins de charge en retenue à haut régime = beaucoup plus d'avance pour éviter de rougir le collecteur ( brûle moins vite mais haut régime donc risque d'exploser dans le collecteur )
    en dessous du régime de calage (800 t/mn par exemple : plus d'avance anti calage )
    On est loin des courbes traditionnelles des distributeurs mécaniques avec dépression ou on est souvent linéaire après 3000 t/mn, alors que le régime augmente toujours .
    c'est quand même beau le progrès de l'électronique . enjoy !

    Commentaire


    • Encore une petite histoire qui permettra de se souvenir de Spa Classic 2022!
      Bien joué pour la solution et un grand merci à Donat qui a sauvé l'équipe!

      Conclusion:
      Non, on ne s'en sort pas toujours sans immobilisation avec une Z !
      Par contre, un allumeur même ancien et usé d'origine sur une Z continue souvent à fonctionner même si il provoque des irrégularités d'allumage....
      La vérité exposée par nissag250 est incontestablement la plus performante et fiable...si on passe à une gestion électronique complète.
      Je serai intéressé par le résultat du diagnostic sur le modèle 123, au moins pour évaluer la fiabilité de cette solution électro-mécanique programmable...

      Les pavés du nord et de Belgique ont encore frappé !!

      Commentaire


      • Salut les Zamis,

        Ca y est, je trouve enfin le temps de mettre quelques lignes sur cette aventure : ma toute première panne immobilisante avec la limo !!!! En 12 années d’usage à l’intensité croissante, et près de 80 000 km parcourus à travers toute l’Europe de l’Ouest. Pas si pire !
        Sylvain a évoqué les péripéties techniques, je vais juste compléter avec l’évocation des gens, ceux qui ont rendu possible ce WE formidable à Spa avec l’auto, mais aussi d’autres projets à venir.

        Et pour ça, il faut remonter il y a 8 mois en arrière…..

        Vous avez sûrement remarqué le soin que j’apporte à la présentation extérieure de mon auto, avec une couche de minium gris appliquée chaque année au pinceau sur des reprises de carrosserie antérieures un peu bâclées…..
        Il était temps de faire les choses un peu mieux, alors je suis allé voir Charlie, il y a 2 ans, en lui demandant s’il pouvait me promettre de traiter la rouille structurelle de mon auto pendant l’hiver 2021-2022. Il m’a dit oui !!
        Et il a tenu parole, malgré tous les aléas que comporte son métier. Et c’est donc Bruno, son carrossier, qui a pris en main les choses.


        Le 24 Novembre, une petite dream team se constitue : Mathis, Côme, et un ami, Antoine, débarquent chez moi pour vider la voiture de sa mécanique. En moins de 3h, tout ce qui est lourd et gras est par terre, et on peut attaquer un bon dîner (pizza, bières dégueux) pour fêter ça !!
        Le 27, l’auto est livrée chez Bruno, sous une pluie battante, grâce au prêt du plateau de Nicolas et du gros Volvo XC90 de David, des bons copains non z-istes. J’ai bien le permis E, mais rien de légal pour tracter…..
        Le 8 janvier 2022, séquence émotion, mon auto sort de chez Bruno…. et croise celle de Sylvain, qui y rentre !!!

        De retour au bercail, avec des longerons sous planchers tous neufs, la contre-aile sous le support de bac à batterie et le support refaits à neuf, plus un peu de "Matérisation" de la caisse (image de Sylvain pour désigner quelques petits renforts) !!!
        Une étape essentielle car même si l’auto s’est révélé être dans un remarquable état de conservation, ses deux longerons étaient salement bouffés et compromettaient l’intégrité structurelle de l’auto.
        Donc un coup de chapeau à Bruno et Charlie pour avoir réalisé tout cela en un temps record !

        Je me suis donc retrouvé avec une auto assainie, mais incapable de me résigner à barbouiller uniquement les réparations et faire l’autruche sur le reste….

        Mathis entre à nouveau en scène, et me propose sa bascule, pour faciliter le travail de réfection complète des peintures du soubassement. Une bénédiction, cet engin !!
        Sitôt dit, sitôt fait, il est rapide et efficace, le garçon !
        Le soir même, le 8/01 donc, avec l’aide d’Alex et de François, 2 copains également passionnés de voiture, la Z était…sur le flanc !!!

        Et là commence le long, fastidieux travail de décapage du blaxon sous la voiture, et des insonorisants à l’intérieur. Je m’épuise pendant des semaines, dans les vapeurs de solvants qui vous retournent les tripes….et ça n’avance pas.
        Courant Mars, je suis au bout de ma vie, loin du but.
        Mathis brave toute sa répulsion pour la toxicité des produits utilisés pour mettre à nu les peintures d’origine de la voiture. Ca me remonte le moral. Mais pas mon recul sur la situation.
        Pour Montlhéry, fin Avril, c’est mort, je le sais déjà.
        Mathis débarque à nouveau et me dit : on vire tout le train arrière, tu peux pas bosser efficacement comme ça. 2h après, tout le train est sorti…..
        Ces deux gros coups de pouce sont décisifs, je retrouve le moral et donc l’énergie.
        Bosser sous la voiture, les bras en l’air, à tenter de tenir sa tête, pendant des heures, dans les vapeurs, c’est sport…..Y'en a plein ici qui connaissent cette musique !

        Le 21 Avril, le nouveau réservoir de carburant sort de l’atelier de découpe laser, façon puzzle.
        Un bon pote l’a fait découper dans un lycée technique. Ca m’a couté 2 bouteilles de Coca et 2 de cidre bio (pas celui de Benoit, que j’espère gouter un jour) et j’ai rencontré des gens supers !

        Mais les 2 soudeurs envisagés me lâchent !!!
        Nouveau coup de pouce de Sylvain, qui me coopte auprès de Lolo le soudeur. Lolo relève le défi du délai (techniquement, mon sujet est une promenade de santé pour lui….). Jolie rencontre là aussi.


        Passe le 23 Avril, jour du Youngtimer Festival. Snif…..
        Sylvain poste un message sur FB et hop, mes places sont revendues à un gars tout content de partager le WE avec son père !
        Impossible de perdre le sourire avec une équipe pareille !


        Le 28 Avril, les peintures du sous-bassement sont enfin terminées
        Côme se détourne du remontage de sa propre Z pour m’aider à remettre en place tout le train arrière.
        Pour la prochaine fois, on saura qu'il faut d'abord remonter la moustache bar !!
        Il ne prend aucun raccourci sur le soin apporté à la restauration de son auto. Un jour, c'est sûr, elle va à nouveau briller sous le soleil et il pourra venir à Spa avec nous !!


        Le 30, tout l’intérieur de l’auto est repeint à neuf. 2 couches suffiront à ce stage, les 2 autres pourront venir plus tard…..sur le conseil avisé de Sylvain ! 2 jours de boulot de gagné !!

        Le 2 Mai, Mathis est de retour et prend en charge le remontage du moteur ! Toute la face avant, carter d'huile, etc....

        Le 7 Mai, c’est encore lui, avec une idée super ingénieuse, que le nouveau capot en fibre est installé en un temps record !
        Pourquoi capot fibre ? Ben…..parce que ça faisait 2 ans que je roulais avec le capot prêté par…..Sylvain !!!! J’ai encore sa calandre aussi……
        Pourquoi capot prêté ? Trop long à raconter......

        Le 8 Mai, un autre pilier de la dream team débarque à l'atelier. Sylvain, justement, entre en scène. Et en moins de 5h, moteur boite, pont, cardans, arbre de transmission sont en place dans l’auto. Rogntudju!!!!!
        L’armistice est signé avec la mécanique !!

        Je prends le temps de remettre la baie moteur au propre, car elle était vraiment pas belle…..
        Au pinceau, hein, pas le temps pour faire mieux !
        Une fois tout remonté, je peux enfin m’attaquer au sujet échappement. Comme la sortie arrière est condamnée par le futur réservoir, je me lance dans la création d’une sortie….latérale !!!
        Le mig et la disqueuse entrent en scène, mais là, inutile d’embêter les copains, c’est léger !


        Le 14 Mai ? Rhaaaaa, le réservoir est prêt !!! Je file le chercher et le soir même, il est remonté avec qui ? Mathis !!

        Le 15 Mai, qui revoilà ? Mathis !!
        Ce n’est qu’en écrivant ces lignes que je réalise tout le temps qu’il a passé à m’aider !
        Avec un pote, Didier, on parvient, non sans mal, à faire démarrer le moteur !!

        Le 16, Mathis se coltine le remontage très délicat de la console centrale et ce qu’il reste des revêtement de sol, pendant que je m’agite sur je ne sais plus quel sujet.
        Et en fin de journée, sans que j’aie entendu un seul mot de râlerie ou un juron, tout était en place !!!! Magique……


        Spa, c’est le 22. Comme dirait Sylvain, c’est laaaarge !!!!

        Mouais….
        C’était sans compter sur la défection du maître-cylindre de frein !!!
        Quelques coups fils…et hop, un nouveau miracle se produit.
        ********* L. (eh oui !) me propose le sien !!!!!
        Qu’il soit remercié ici chaleureusement pour son geste, et aussi pour tous les conseils prodigués tous ces derniers mois.
        Et Daniel aussi (VAR), qui m’a proposé également de me dépanner.
        Sans eux, les pièces Wilwood n’étant pas dipos en Europe, pas de Spa……


        Le jeudi soir….à 2h du mat, l’auto est chargée, et pour la première fois depuis 8 mois, sort du garage.
        Je rentre chez moi, dans un vacarme assourdissant, avec 3h de sommeil avant que le réveil ne sonne, pour retrouver Sylvain, Mathis, et Benoit K. pour partir à Spa !!!!!


        Le rêve était en train de devenir réalité !!

        Ce deux pages pour vous dire que le Spa 2022, pour moi, aura été bieeeeeen plus riche que le seul épisode de ma panne en Belgique !

        Mais comme vous le savez, l’histoire ne s’arrête pas là !!

        Mathis, au volant de sa magnifique 2+2, perd sa courroie d’accessoire sur l’autoroute près de Reims !
        Les capots de Z se lèvent, on compare les références, 2 ou 3 coups de fils, et voilà Sylvain, accompagné de son copilote David, qui filent au Norauto du coin pour acheter la courroie, dans un nuage bleu de gomme brûlée par un départ canon.
        Pièce livrée à Mathis, les pistards reprennent la route plein gaz, histoire de pas rater la session du vendredi !! Mais Mathis a pu rallier Spa sans soucis, et profiter à fond de son WE !


        Il y a donc l’épisode de ma panne à St Hubert.
        Je ne peux pas ne pas compléter le récit de Sylvain sans rendre hommage à nouveau à l’esprit d’équipe qui s’est manifesté ce soir là : Sean, Sylvain, David, mon copilote Antoine, et Donat !!
        Donat qui m’avait déjà proposé de m’accueillir chez lui en 2019 quand j’avais cassé 3 ressorts de soupape à Spa. Que j’ai pu réparer grâce à ….Côme !!

        On a imaginé des solutions trèèèèèès farfelues sur la place de ce magnifique village, mais la raison (et la générosité) l’a emporté, au prix de nuits très courtes pour tout le monde.
        L’aplomb avec lequel Sean a affirmé qu’il ne pouvait pas bouger sa remorque, qui bloquait l’accès de sa rue à un habitant du coin, au prétexte que son embrayage était mort, alors que le seul capot ouvert était celui de ma Z, n’est qu’une des anecdotes de cette soirée…..


        Commentaire


        • Epilogue :
          Toute la semaine qui a suivi le retour de Spa, j’ai joué avec mon allumeur 123, dans l’espoir de définir si oui ou non j’avais besoin de retourner chez Donat avec un plateau ou pas.
          Prendre un plateau, ça voulait dire à nouveau solliciter les copains. Et là encore, Sylvain et Mathis ont proposé de me prêter un véhicule tracteur.
          Mes essais m’ont donné à penser que c’était jouable sans abuser de leur générosité, donc samedi matin, à l’horreur (chu pas du matin !!), Mathis m’embarque dans sa Polo, direction Donat !!!
          C’est bien une voiture silencieuse, confortable aussi….de temps en temps !!
          A 11h du mat, nous arrivons chez lui. Trop content de le retrouver, on papote, forcément, et on a du mal à se mettre au boulot !
          On s’y met enfin, on fait démarrer la coquine et pour bien finir la journée, Donat nous montre sa 510 4 portes. Un bijou !!!
          Très ému, je salue Donat et nous reprenons la route, qui se fera sans encombre jusqu’à Paris, avec un allumeur à vis platinée !!


          Je vous raconterai la suite de mon allumeur, quand il sera revenu de tests chez ClassicAutoElec.

          Vous l’avez compris, le seul but de ce récit était de rendre un hommage chaleureux à tous ceux qui ont pris part à cette aventure. Car je ne l’ai pas dit, mais je n’ai jamais rien « demandé » à personne !!!
          Tous les coups de main que j’ai rapportés ici ont été proposés, offerts, en toute spontanéité de la part de chacun d’entre vous.
          Cela m’a touché infiniment, et au-delà de ça, je trouve que c’est très représentatif de l’état d’esprit qui règne dans notre communauté.
          Longue vie au club Datsun France et à chacun de ses membres !

          PS :
          Je ne peux oublier de remercier Benoit K, qui m’a dépanné d’un fil de bougie samedi matin à Spa, quand je tournais sur 5 pattes…..
          Je te le rendrai en même temps que le Quaïfe qui t’attend ;_)


          Merci aussi à Florian, pour son professionnalisme, et sa rapidité à me fournir ces dernières semaines des pièces manquantes.

          Et un clin d’œil à Rémi (ton geste m'a beaucoup touché), qui a pensé à m’apporter la grille de calandre US à Spa, grille que j’avais prévu de remonter aujourd’hui….si je ne m’étais enfin décidé à dire à chacun d’entre vous un immense Merci !!!


          A très bientôt pour de nouveaux moments de partage !
          christophe

          Commentaire


          • Chouette récit, Christophe, !
            cette année j'ai fait bande à part ( la bande à Bonnot pour les intimes), j'ai préféré prendre la route par Soissons, c'est plus court pour moi, et je ne voulais pas faire encore le boulet en panne comme en 2018 où vous êtes partis me chercher de l'eau quand j'ai chauffé, avec un pont qui perdait son huile,etc,etc
            Donc comme par hasard c'est cette fois que je n'ai eu aucun problème ! Benoît K m'a rattrapé en Belgique et on a fini ensemble sans encombre, comme quoi !
            Moi aussi j'ai fini in extremis la z à trois jours près, ça faisait deux ans que je devais changer mon pont ! Daniel (Var) m'a vendu un arbre et Benoît K m'a prêté un R200
            C'est vrai que sans tout ce relationnel dans le club on aurait du mal à assurer
            Merci à tous
            À bientôt au Mans classic

            Commentaire


            • Quel bonheur que d'être membre du Club DATSUN FRANCE !!!
              Elle est pas belle la vie ?

              Commentaire

              Chargement...
              X